HISTOIRE DE L’OFFICE DU TOURISME D’ERQUY (suite)

(d’après les archives de l’office du tourisme)

Le 27 janvier 1937 : Réunion à la mairie des hôteliers et agences de location : les chemins de fer de l’état proposent pour l’année 1937 des « semaines à la mer ». Réponse favorable des hôteliers.

Le 15/06/1937 : Présentation du nouveau dépliant dont le succès est très grand. Voeux : qu’un arrêté soit prix pendant la saison pour interdire le stationnement nocturne des autos dans les rues !! Abandon de la surveillance des bains sur la plage de Caroual : le doris qui y était affecté n’ayant pas d’abri a subi de gros dommages !!

Le 27/08/1937 : Félicitations à M. Doradoux, l’actif et dévoué professeur d’éducation physique qui a su amuser les enfants et distraire les parents et se faire aimer de tous ! Constat que les prix et le coût de la vie ne sont pas plus élevés à Erquy qu’ailleurs. Le président lève la séance dans une atmosphère de confiance et de cordialité.

Le 16/11/1937 : Réunion des débitants pour décider des prix à pratiquer : vins ordinaires ou de qualité, café arrosé, petits verres (35°) apéritifs secs ou à l’eau, vins sur table (bouteilles)…

Le 12/O3/1938 : Réunion des loueurs de meublés. Souhait de les voir payer une cotisation au SI puisqu’ils profitent de la publicité faite par celui-ci ! En raison du coût de la vie le prix des locations augmentera de 20 à 30 %. Protestation est faîte auprès de la Cie des eaux contre les tarifs abusifs !

Le 21/03/1938 : Lettre à M. le Maire: les loueurs de meublés demandent à la municipalité la révision des contrats d’abonnement auprès de la Cie des eaux (le m3 à plus de 25 Frs) ce qui est absolument abusif ! Nécéssité de trouver un emplacement pour le Camping : possibilité d’un emplacement sur la Garenne !!

Le 27/08/1938 : Réunion du bureau. Réduction de la publicité et concentration sur les affiches dans les gares et centres de tourisme. Etablissement pour 1939 d’horaires des marées. Protestation contre les campements sauvages actuels ! Recherche d’un terrain de camping à aménager correctement. Discussion à propos de la location du « lais de mer ».

Le 12/09/1938 : Adhérents : 62 en 1934, 268 en 1938. Demande de renseignements : 718 en 1938 (328 en 1935). Souhait : avoir des hôtels plus confortables et qu’ils aient au moins tous l’eau courante ! Désirs de distractions les jours de pluie. Goudronnage des routes, trottoirs dans le centre. Achat aux domaines du lais de mer le long de la plage du centre. Intensifier la publicité. Attirer des touristes en mai et juin.

img20190510_18325864

Le 07/02/1939 : Une affiche commandée : problème du financement soulevé ! Côtes du Nord, ajouté sous Erquy et son port  à la suite de ses bois ! Le SI loue le lais de mer (aux Ecrites) aux Domaines afin d’éviter l’invasion des campeurs sur cesite. Les Cabines de bains devront disparaître.(photocopie d’un communiqué à la presse régionale au sujet du temps le 15/06/1961)

01/1940 :  Les hoteliers protestent contre le fait de la présence de 250 officiers polonais au Val André et autant à Sables d’Or alors qu’Erquy a été oubliée !

Le 17/03/1940 : Etant donné les circonstances, évènements à l’étranger, les frais de publicité se borneront à quelques annonces dans Paris-Soir et Ouest-éclair !

Le 16/04/1940 : Trois questions se posent : 1. Y aura t il une saison ? 2. Dans quelle proportion travaillera l’hotellerie ? 3. Etablissement d’un menu avec prix …. en supprimant la boisson et un plat à chaque repas.

Le 1/08/1940 : Erquy en plus des réfugiés volontaires, doit heberger 1200 évacués. Des Belges et des habitants du Nord. Des cantines sont aménagées à leur intention à la « Fosse Eyrand », à « l’hotel des terrasses », à « l’hotel des bains » et à la pension « Bon Accueil ». La question délicate est celle du ravitaillement pour approvisionner ces cantines ! Fin juillet, presque tous les réfugiés sont repartis. Notre pays reste sous l’occupation allemande. En attendant, des jours meilleurs……

*

Le 12/03/1945 : Reprise de l’activité et réunion du bureau du syndicat d’initiative en vue d’une saison balnéaire, au cas où les hostilités seraient terminées.20190917_103209

Le 14/03/1945 Assemblée Générale à l’ « Armoric Cinéma »

Le 06/02/1946 : Le comité émet le vœu que le sémaphore soit placé plus sur la pointe afin de libérer les terrains environnants de leur servitude ce qui pourrait permettre des constructions ! Voeux divers : nomination d’un garde-champêtre. Nettoyage des rues, du lai de mer…, destruction du blockauss de Caroual !

Le 27/01/1947 « Jeu de tennis » (à propos de son rétablissement):  demande à Me Heitz propriétaire du terrain, de le louer gratuitement !!

Le 3/02/1947 : Pourparlers avec Mr Dufretet au sujet d’un terrain possible pour l’établissement « du jeu de tennis » éventuel ! Accord pour faire placer aux gares Montparnasse et St Lazare un panneau de publicité suivant offre faîte par les bureaux de tourisme de la S.N.C.F.

img20190921_11393502

Le 4/03/1947 : Démarche auprès de M. Hamonet en vue du projet d’affiche du syndicat. M. Hamonet effectuera volontiers cette esquisse et désire que Mr Gagey soit informé auparavant de sa décision. Une tombola ou souscription proposée pour proposer des recettes au syndicat !

2-SI-6

Le 1/04/1947 : Le bureau proteste contre la création en divers points de la commune de dépôts d’ordures !

Le 3/06/1947 : Voeux divers : niveller de la dune; maintenir  l’interdiction du pâturage des bestiaux sur la plage durant la saison estivale; prévoir des trottoirs dans les rues principales. Protestation contre l’occupation par les ambulants, forains, nomades qui envahissent la plage, hors de propos (sic) .

Le 5/05/1947 : Examen de la question du ravitaillement en « lait » principalement pour les enfants des estivants.

Le 6/10/1947 : Etant donné les difficultés rencontrées au sujet du ravitaillement en « lait » des estivants et de la population, le SI s’est vu dans l’obligation d’assurer ce ravitaillement par ses propres moyens et d’avancer les fonds nécessaires à cet effet.Proposition est faite de procéder à l’aménagement du chemin d’accès de la grotte de « Galimoneux ».

Le 4/11/1947 : Demande de création de plusieurs dépôts de lait dans le bourg ! Nivellement de la dune. Aménagement de terrains de camping. Construction de trottoirs dans le bourg. Construction de plongeoirs. Couverture de la rivière. Exercice effectif du « garde champêtre ».

Le 2/12/1947 : Suggestions en vue de l’organisation du concours de « chant crochet » du 3O décembre.

Le 06/01/1948Accord avec le CM pour l’acquisition du lais de mer et la construction de  deux tennis, emprunt envisagé.

Le 3/03/1948 : Demande à la municipalité d’améliorer le passage jugé très dangereux « du port au pendu » par l’établissement d’une rampe de protection.

Le 4/051948 : Proposition d’organisation d’une semaine de gala de cinéma au profit du SI.

Le 6/07/1948 : Proposition pour le 18/07 de l’inauguration du nouveau pavillon du S.I. Suivie d’un bal de nuit.

Le 23/08/1948 : Réclamations de plusieurs estivants relatives au mauvais approvisionnement en beurre et en huile. Un adhérent réclame la réglementation du stationnement des voitures dans l’agglomération. Ce vœu est adopté. Demandes de constructions de cabines de bains.

img20190510_15553208

Le 7/09/1948 : Réclamations des loueurs en meublés protestant contre le taux trop élevé de la patente.

Le 15/11/1948 : Le bureau émet le vœu, relativement à la suppression à partir du 1/01/1949 du trafic du chemin de fer départemental, que les rails dudit chemin de fer soient conservées ! Et que soit étudiée l’éventualité de la remise à une entreprise privée, sous forme de concession, de l’exploitation de cette ligne.

Le 23/02/1949 : Le bureau est d’accord de construire simultanément les deux courts de tennis. Renouvellement de la publicité faite l’an dernier aux gares Montparnasse et St Lazare.

Le 6/04/1949 Décision d’organiser un concours de chant crochet dans la salle de l’Armoric cinéma le 12 Mai.

Le 20/07/1949 Constitution d’un futur « tennis club » dont le bureau siègera au SI.

Le 6/09/1949 : Organisation d’un bal dans le courant de septembre.

Le 8/11/1949 : Alerte du Conseil Général pour éviter une pénurie d’eau la saison prochaine. Appel aux hôteliers pour qu’ils présentent des « plats régionaux ». Réclamation pour que les cars soient plus nombreux jusqu’à Erquy. Le plan Marshall offre des fonds pour travaux d’amélioration touristique. Voeux pour l’établissement de « bancs et de water closets » à la plage du Bourg et à Caroual. Prévoir la signalisation des principaux sites et la pose de plaques d’indication des rues. Prévoir le plus tôt possible la construction de trottoirs dans les rues principales !

(d’après les archives de l’office du tourisme)

Contributeur : l’Equipe Mémoire d’Erquy

                                                                                                       (A suivre)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s