Le domaine de la Ville-Rogon

 

img20200417_18174815

En laissant la rue de la Génière et en empruntant la rue de la Ruette, on remarque deux superbes chênes plusieurs fois centenaires avant d’arriver au domaine de la Ville Rogon. Derrière une petite haie l’ancien vivier a fait place à une petite mare qui faisait le bonheur des passants et surtout des enfants : chacun lançait par ci par là des morceaux de pain aux cygnes noirs accompagnés et aux canards de diverses couleurs et races.

 

 

    Quelques mètres plus loin, on découvre derrière un mur de grès rose surmonté d’une grille le manoir du 17ème s. ; remanié au 19ème s., il a été habité par la famille Rogon et ses descendants les Rogon, les Pasturel, les Dayot, les Marbaud de Brénignan avant d’être récemment récemment vendu.

img20200417_18213179

     Le manoir, comprenant un corps de logis et des dépendances, le tout en forme de U, est construit en grès d’Erquy, de même que des bâtiments agricoles de l’autre côté de la rue. Autrefois ce vaste domaine englobait les terres du Champ Noël, de Truquais (sauf le moulin qui appartenait à la abbaye de Saint-Aubin des Bois), le bois de Cavé ainsi que toutes les prairies du Vau Bourdonnet qui menaient à la plage de Caroual et un moulin à eau relevant de Bien-Assis.

 

img20200417_18193744

Revenons à présent sur le bois de Cavé, vaste espace boisé de chênes, hêtres, frênes, houx, peupliers, dont beaucoup sont plus que centenaires ; nous trouvons également de la frelonette, très recherchée au moment de Noël pour décorer les tables du réveillon. Cet endroit était le terrain de jeux des enfants : ils y confectionnaient des cabanes, grimpaient dans les arbres et certains fumaient en cachette leurs premières cigarettes. C’était aussi le point incontournable des retraites de communions et des kermesses paroissiales y étaient organisées. Aujourd’hui une piste cyclable traverse ce lieu de part en part et c’est toujours le paradis des enfants du centre aéré, des marcheurs et des promeneurs. Ce vallon réputé pour son calme inspira l’artiste peintre paysagiste Henri Saintin (1846-1899) qui fit plusieurs séjours a Erquy : en effet deux de ses toiles représentent la mare aux canards et le bief de Cavé occupé par une paisible lavandière.

img20200417_18265418

   En continuant notre promenade nous arrivons au niveau de la prairie où se dresse majestueusement le viaduc de Caroual mis en service en 1922 et désaffecté en1948. Deux chalets en bois ont été construits pour héberger des carriers italiens :  l’un des deux s’appelait « le vallon de Cavé ». Un lavoir fut aménagé en bordure du ruisseau pour le confort de ces locataires, ainsi qu’une fontaine près des habitations. Ces constructions ont été détruites il y a quelques années.

    Après avoir traversé la route départementale, on découvre alors une grande étendue où la famille Pasturel avait construit une cabine de bains en 184 la seule à proximité de la plage de Caroual, alors absolument déserte. Plus tard, une autre cabine fut construite à l’extrémité nord, la mieux abritée ; elle appartenait aux religieuses qui avaient choisi cet endroit très isolé. Par la suite elle sera occupée par un personnage, vivant en ermite et se nourrissant des produits ramassés sur les rochers à marée basse (moules, coques, berniques etc…) ; un tas impressionnant de ces coquillages jonchaient l’entrée de lademeure. Les habitants du village de Caroual lui donnaient le nom de  Marquis de Cavey.

img20200101_15445808

    Cette demeure existe toujours au niveau de l’ancien terrain de camping de Caroual ; pendant très longtemps l’entreprise Bourdon y brûla ses déchets de menuiserie ; mais suite à divers travaux d’aménagement, elle a complètement disparue sous un amas de terre. C’est dans les années 1950 que la municipalité fait l’acquisition des deux prairies pour aménager un terrain de camping ; ce dernier sera fermé en 1966 et transformé en terrain de football et, du coté plage, en parking et aire de camping-cars.

img20200220_16251314 (2)

 

 

Christian Frémont.

(Remerciements au Dr P.-L. Dayot pour les documents qu’il a bien voulu nous communiquer).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s