Les magasins d’Erquy n°8, 8bis et 9 de la rue Foch

Nous poursuivons ici notre visite des magasins de la ville.

En ces temps de confinement, l’Association Mémoire d’Erquy invite ses lecteurs à prendre le temps de rechercher  et, mieux encore: de retrouver leurs souvenirs relatifs aux commerces réginéens pour enrichir le travail de nos enquêtrices. N’hésitez pas à nous les communiquer!…

*

n°8, 8bis et 9 de la rue Foch

*

AU 8 RUE FOCH

actuellement Le Doris –   (Jégou-Toisoul) Plats préparés

  Jusqu’à la fin des années 50

FAU 9 RUE FOCH3

                   Premier magasin à droite, magasin de M. Henri Briend, électricien.                          

FAU 8 RUE FOCH 6

A la droite du magasin, on voit ci-dessous la grille de la Ker Alexandra où ont habité.

b1bc0760-dc5f-476d-855f-27959a472db3.jpeg

les familles: GAUTIER cordonnier au 21 rue Foch ;  M. DOUBNIKOF artisan peintre et sa famille (Annie, Josiane, Arlette) et la famille Cardin dont le fils distribuait les journaux de la librairie de J.P Alain.

Cette villa, détruite au début des années 2000 (2003/2005) afin de créer un passage entre la rue Foch et l’office du tourisme, appartenait à la famille Besnard. Pour anecdote, Mme Noëlle Besnard a exige lors de la vente, que sur l’acte notarié soit mentionné l’obligation de lui remettre la statue du chat qui ornait la maison.

FAU 8 RUE FOCH12

POISSONNERIE RHOEGINEENE

       Dans les années 1960 Antoine Legall était également mareyeur , il avait un hall dans le bâtiment du port.

FAU 8 RUE FOCH5 (2)

Christian (et d’autres personnes) se souvient avoir ramassé des moules une à une sur les rochers du Guen, Mr Legall les lui achetait pour 50 centimes le kg. Ils remontaient les sacs au parking, rue Léon Hamonet, une vraie corvée!

                                              MAISON LEGALL- GICQUEL  –

FAU 8 RUE FOCH7

FAU 8 RUE FOCH 11

(publicité extraite du Magazine Erquy 1969)

De 1963 à 2009 la poissonnerie a appartenu à la même famille :

De 1963 à 1986, la famille LE GALL gère le magasin. En 1970, formation d’une Société avec Jean-Paul Cochery leur gendre).

De 1986 à 2009, la Poissonnerie  Rhoeginéenne est reprise par les enfants Armelle et Jean-Paul  COCHERY.

De 2009 à  2017,  le gendre d’Armelle et de Jean Paul, Ronan Guiard a pris la succession.

Depuis  avril 2017,  Guylene JEGOU a repris la poissonnerie sous le nom de: « Le Doris ».

*

AU 8 BIS RUE FOCH

magasin de vêtements (Mmes BARBEDIENNE)

 

En 1968 : CREATION MAGASIN SANITAIRE par André COLLET fils

FAU 9 RUE FOCH3

Le magasin est situé à droite sur la photo ci-dessus à l’emplacement des barrières et a été construit en 1967 sur un petit terrain vague (actuellement le parking du Nouvel Oupeye).  Le magasin est tenu par Marie Annick COLLET de 1968 à 2003.

FAU 8 BIS RUE FOCH 2(Source : Magazine Erquy 1973).

FAU 10 RUE FOCH2                                    (source: magazine du Cercle de Voile d’Erquy)

De 2003 à 2009: VETEMENTS ET SOUVENIRS BRETONS.Magasin tenu par Madame Michèle  POISSONNEAU.

De 2010 à 2018 Mme Josette Blanchet lui succède.

Actuellement, le magasin de vêtement ROMY est tenu par Stéphanie ROBERT BARBEDIENNE.

FAU 8 BIS RUE FOCH1 (1)

*

AU 9 RUE FOCH

Carrefour Contact

En 1958, construction du magasin à l’emplacement du mur à gauche de la photo.

FAU 9 RUE FOCH3

FAU 9 RUE FOCH (1)

     De 1958 à nos jours différentes enseignes d’alimentation se sont succédées: Suma, Stoc, Comod, Shopi.

       Sur cette photo:  L’ECONOMIQUE, alimentation- boucherie, fruits -liqueurs- crémerie:

FAU 9 RUE FOCH7

 

FAU 9 RUE FOCH8

Les premières caisses enregistreuses faisaient leur apparition.

    Madame Le Bouil gérait le magasin; elle avait tenu une épicerie, une « Economique », en bas de la place de l’église (à l’emplacement du bureau de tabac actuel). Son mari, Basile Le Bouil, faisait l’après-midi des livraisons avec son triporteur qui lui servait le matin à distribuer le courrier; il était aussi facteur.

FAU 9 RUE FOCH4

   Au début des années 60, une Rhoeginéenne, Raymonde Erhel née  Couelan, fait ses courses.

                                                                               *

         Une petite anecdote enfin  : on entendait souvent à l’époque des rhoeginéens échanger entre eux : « Oyou que tu prends ton cid’, taï ? » Et la réponse était : « A l’Economique, pour avoir des timbres ».

FAU 9 RUE FOCH2 (1)

 

L’équipe de Mémoire d’Erquy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s