La pêche au lançon

     La pêche à la seine est une technique de pêche très ancienne qui consiste à capturer les poissons en pleine eau en les encerclant à l’aide d’un filet; celui-ci, la seine (ou senne) se compose de deux ralingues, l’une garnie de flotteurs et l’autre d’un lest, ainsi que d’une poche centrale en forme de cuillère; on  manoeuvre la seine à l’aide de deux orins fixés aux extrémités qui servent au halage et au rabattage des poissons. Les Égyptiens utilisaient des seines plus de 2500 avant J.C.. On distingue la senne tournante coulissante et la senne tournante non coulissante.

fullsizeoutput_425

                                                         (Crédit photo : Claude Allain)

     Les lançons, aussi connus sous le nom d’équilles, sont de jolis petits poissons fins et se dégustent en friture. Il est inutile de le vider et on mange tout de la tête à la queue. La chair est fine et ils conviennent parfaitement pour des tapas car on les mange avec les doigts. « Une petite gourmandise amusante à déguster entre amis a l’apéritif »…

fullsizeoutput_423

(Crédit photo: Claude Droguet)

     La pêche proprement dite

    A l’origine cette pêche ancestrale servait à fabriquer de la fare (broyage du poisson pour en faire de l’appât) pour pêcher les maquereaux; elle a été pratiquée par d’anciennes familles des Hôpitaux – celles de Marcel Allain, Maurice Allain, Emile Heleut, Claude Droguet et Jean Georges Cornillet pendant plus de cinquante ans. Cette pratique de pêche est interdite depuis 1998. A l’heure de la seine les responsables, accompagnés de bénévoles et de nombreux badauds, se rendaient au bord de l’eau sur la plage de la Bouche. Après avoir distribué les rôles à chacun, on mettait la plate à l’eau avec deux personnes à bord. L’une devait nager (ramer) et l’autre surveiller le bon déroulement du filet, pendant que la plate décrivait un demi-cercle à quelques dizaines de mètres du bord; sur le sable, les bénévoles se répartissaient en deux équipes de façon à prendre les deux orins fixés à la seine.

 

fullsizeoutput_421

(Crédit photo: Marcel Allain, 1992)

fullsizeoutput_41f (Crédit photo: Jean-Paul Lolive)

    Au signal donné, les équipes devaient impérativement tirer ensemble afin que les extrémités du filets arrivent ensemble au bord de l’eau. Il ne restait plus qu’à haler la seine sur le sable et commencer le ramassage du lançon. Attention aux vives, elles piquent!…  La plus grande partie de la pêche se situait dans la queue du filet et là, tous voulaient participer à vider la poche dans la plate et par la suite dans des bacs en plastique.

 

fullsizeoutput_422

                                                    (Crédit photo: J.-C. Cornillet)

     Venait en suite la récompense. Toute personne ayant donné un coup de main avait droit à la « godaille » (petite part de lançons). Mais la partie de pêche n’était pas terminée pour autant: il fallait ramasser le matériel pour la prochaine fois. En fonction de la quantité de poissons, les femmes des pêcheurs aidaient leurs maris à vendre; il n’y avait pas de balance et l’unité de mesure était une assiette en aluminium. Toute cette scène se faisait dans la bonne humeur et aussi quelquefois de bonnes parties de rigolades. Une grande partie de cette friture était livrée dans les restaurants d’Erquy et des Sables d’or ainsi que dans une poissonnerie du Val André et chez le vétérinaire d’Hénanbihen qui avait ouvert une clinique pour tortues d’eau de mer blessées ou malades venant de tout l’hexagone qu’il soignait avec des lançons.

fullsizeoutput_420

(Crédit photo: Marcel Allain, 1992)

   Je me rappelle que, quand je faisais la saison aux Reflets de la mer, Madame Tranchant préparait sa friture de lançons à base d’une pâte à beignets à laquelle elle ajoutait de la bière. Un vrai régal!

 

Contribution: Christian Frémont

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s