Lettre Ouverte à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer

Monsieur le Directeur,

C’est avec stupéfaction que les habitants d’Erquy ont assisté aux grandes manœuvres diligentées par vos services sous prétexte de restauration du caractère naturel du domaine public maritime sur la plage de Caroual.

Il s’agissait de s’en prendre à d’innocents blocs de béton circulaires qui avaient eu, depuis près de soixante-quinze ans, l’intelligence de ne pas faire parler d’eux, de se tapir au pied de la Roche Jaune, de se recouvrir de concrétions marines et même de se laisser noyer à chaque marée.

Mais, après tout ce temps, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer 22 n’a pas manqué de les débusquer et de les condamner sans autre forme de procès : les engins de chantier passent à l’assaut et, en un tournemain, pour la bagatelle de 7140 euros, débarrassent la plage de ces incongrus.

IMG_7529 env

Ma foi, tant pis si avec eux disparaît un peu de la mémoire d’Erquy : car ces gros cylindres étaient de ceux qui supportaient les fameuses asperges de Rommel (ou plus exactement les Nussknackermine: mines casse-noix) dont l’occupant nazi avait truffé le rivage dans le cadre du Mur de l’Atlantique – avant d’être entreposés là lorsque la plage fut rendue aux « baigneurs ». A leur façon, discrète et modeste, ils étaient des témoins de l’Histoire, au même titre que les blockhaus clairsemés çà et là sur nos côtes.

C’est pourquoi l’Association Mémoire d’Erquy qui, comme son nom l’indique, tente de sauvegarder les traces du temps passé proteste vigoureusement contre cette action de vos services. Une chose est de restaurer le caractère naturel du domaine public maritime, une autre est de s’en prendre au patrimoine culturel.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de mes sentiments distingués,

                                                                                                               Le Président

                                                                                                             Bernard Besnier

 

NB. Comme par une étrange prémonition, le Bulletin n°4 de Mémoire d’Erquy présente un article sur ces blocs de béton.

 

ensemble_w

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s