HISTOIRE DE LA POSTE D’ERQUY (4ème partie)

(d’après les délibérés du Conseil Municipal)

Le 24 août 1941 :
Le programme des grands travaux établi par le Conseil Municipal est le suivant :

Septembre 1949

Septembre 1949

1°) Achat du terrain Caillibotte pour construction d’une Mairie.
2°) Constructions d’édicules (c’est un terme d’architecture qui recouvre plusieurs petites constructions isolées dans l’espace public ou des espaces ouverts, d’emploi et de statut variés) au Bourg et à la plage de Caroual (cabines de bain).
3°) Construction de la vigie au Guen.
4°) Construction du chemin de Caroual à la mare dit « bigneuf ».
5°) Construction du chemin de Saint-Pabu à la limite de Pléneuf dit « la ville pierre ».
6°) Construction du chemin du Doublet à la Ville Pilange.
7°) Construction du tertre des Hôpitaux, chez Eugène Renault.
8°) Construction des trottoirs des rues principales.
9°) Goudronnage des rues.
10°) Continuation de la digue de Caroual devant chez M. Breton.
11°) Construction d’abris aux haltes du chemin de fer à Saint-Pabu et aux Hôpitaux.

Le 24 mai 1942 :
Le Conseil Municipal vote un crédit de 300 F en faveur de M. CORDON Jean, le « tambour afficheur ».

Le 24 novembre 1945 :
M. le Maire expose au Conseil Municipal qu’il serait nécessaire que la municipalité fasse l’acquisition des terrains sur lesquels seraient construits une nouvelle mairie, un bureau de poste, un foyer municipal.. etc.. en raison de l’état de vétusté extrême dans lesquels se trouvent les bâtiments communaux existant. Il explique que les terrains appartenant à la famille Caillibotte et situés face à l’Hôtel de France lui semblent indispensables pour l’aménagement des divers services d’intérêt communal envisagés. Après délibération, l’assemblée approuve ce projet et demande à M. le Préfet de vouloir bien l’autoriser à acquérir les immeubles en question pour cause d’utilité publique, en vue de l’aménagement d’une place publique et de divers services communaux et s’engage à constituer les ressources nécessaires à l’exécution du projet.

Le 19 mai 1946 :
Le Conseil Municipal étudie les propositions de M. le Directeur des P&T et autorise M. le Maire à faire l’achat d’une boîte aux lettres qui serait à poser aux environs de la boulangerie Nicol, si possible avant la saison.

Le 24 juin 1946 :
M. le Maire souhaite constituer un dossier de demande d’achat pour cause d’utilité publique des terrains Caillibotte et Dutemple. Le Conseil décide que soient continuées les démarches nécessaires à l’expropriation des terrains.

Septembre 1949

Le 2 septembre 1946 :
Le poste de Mme Serradin, porteuse de télégrammes, sera supprimé à compter du 1er janvier 1947. L’administration des P&T devra désormais assurer la distribution des télégrammes dans la commune.

Le 21 décembre 1947 :
Le Conseil Municipal fixe à l’ordre du jour des travaux à exécuter : constructions d’une école à La Couture, d’une Mairie et d’un Foyer Municipal ainsi qu’une Poste et une école maternelle.

Le 6 juin 1948 :
M. le Maire est autorisé à acheter une boîte aux lettres au village de Tu es Roc.

Le 24 juin 1949 :
Vu la suppression du chemin de fer des Côtes-du-Nord dans notre région et à la demande de M. Leroux, l’assemblée prie M. le Maire de bien vouloir se mettre en rapport avec M. le Receveur des P&T d’Erquy pour le déplacement de la boîte aux lettres de la Gare qui pourrait être fixée aux environs de la Maison Bosreper à Balino.

Le 28 juin 1949 :
Ouverture du bureau de poste : se référant à de nombreuses réclamations, l’assemblée demande à M. le Directeur des P&T à ce que le bureau de poste soit ouvert à 14 h pendant la saison balnéaire. En effet, l’ouverture actuelle à 15 h, fait attendre inutilement les estivants qui avec l’encombrement aux guichets résultant de cette ouverture tardive ne peuvent se rendre qu’assez tard sur les plages !!

Le 16 mai 1950 :
Boîte aux lettres à la Corderie : sur proposition de M. Landier, le Conseil demande la pose d’une boîte aux lettres à la Corderie qui pourrait être fixée à la maison Lévêque.

Le 25 août 1951 :
M. le Maire donne lecture d’une lettre de M. le Directeur départemental des P&T à Saint-Brieuc, relative à l’installation d’un bureau de poste à Erquy. Après délibération le Conseil Municipal décide de s’en tenir à la solution déjà adoptée en prenant la décision de faire réaliser un ensemble communal devant comprendre le bureau de Poste.

Les terrains sont disponibles pour la construction de la Mairie, de la salle des Fêtes, de la Poste, etc …

 

En 1953, discours avant la pose de la 1ère pierre de la Mairie, de la Salle des Fêtes, de la Poste …
A la satisfaction générale, la 1ère pierre est mise en place par M. Cornu, maire d’Erquy…
Vers 1955, voici l’ensemble des bâtiments à disposition des Rhoeginéens …

1960 :

L’oiseau postal devient le logotype de la Poste ;19600101_sigle_jmm il symbolise le messager et évoque la conquête des airs. Dans un premier temps il se caractérise par 5 polygones, puis à partir de 1978, il sera revu en 3 polygones.

Boîte de la capitainerie du port

1962 :
Les boîtes aux lettres postales changent de couleur : le jaune remplace le bleu.
19620101_poste-capitainerie_jmmLes flammes postales vantent les mérites et évènements d’Erquy au fil des années ….

 

A ce jour, ne cherchez plus les illustrations postales, il n’y en a plus car l’oblitération du courrier est effectuée en centre régional …

Contributeurs: Claude Spindler et Sylvie Moret.

3 commentaires

  1. Bien utile de trouver la date de construction de ces bâtiments. Qu’en est-il de la construction de la salle de spectacle « Ancre des Mots » ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s