Recensement de 1841 à Erquy

(source Archives Départementales des Côtes d’Armor)
im11841 voit pour la première fois le recensement s’effectuer sur le principe du domicile. La population communale est dénombrée un jour de référence. Ainsi, tous les 5 ans depuis 1820 jusqu’en 1946 (à l’exception de 1916 et 1941 en raison des guerres), un recensement sera organisé.
A cette époque, Erquy, par sa situation géographique, offre aux habitants 2 choix de professions dominantes en rapport avec la mer et la terre. Toutes les deux ont un point commun, que ce soit à la campagne ou en mer, c’est celui de regrouper des personnes en des endroits isolés et difficilement accessibles (une des explications sans doute de l’adaptation et du passage facile de l’une à l’autre !!)
Les habitants, en majorité, demeurent à distance du bourg. 1171 se répartissent dans 63 hameaux au gré des nombreux points d’eau. Cette dispersion de l’habitat s’explique en partie par la facilité « à trouver de l’eau ».
Cinq villages regroupent 897 individus :
1° – Le Bourg avec ses notaire, recteur, instituteurs, tailleurs, couvreurs, etc… : 171 habitants,
2° – Les Hopitaux avec ses marins et paysans : 317 habitants,
3° – Tu es Roc avec ses terre-neuvas et pêcheurs : 215 habitants,
4° – Caroual village avec ses paysans et marins : 115 habitants,
5° – La Couture avec ses paysans et quelques marins : 79 habitants.
recencement
Les domestiques journaliers et les laboureurs sont les plus nombreux naturellement. Les marins pêcheurs et les capitaines suivent. On est marin par tradition mais surtout par obligation.
im2Certains métiers sont en sursis : tisserand, filandière … ; 38 propriétaires se partagent une partie du territoire.
Le 14 juillet 1841 Erquy compte :
Garçons : 630, Hommes mariés : 307, Veufs : 42, soit un total de 979.
Filles : 683, Femmes mariées : 301, Veuves :105, soit un total de 1089.
Le Maire est M. Paul Couray ; le notaire, Guillaume Nicolas ; l’intituteur, Guillaume Baco ; l’institutrice, Aimable Bily ; le médecin, Lucien Aufray ; le recteur, Lechien ; le vicaire, François Cabaret ; le deuxième vicaire, Grosmaitre.
Liste des villages, hameaux lieu-dits d’Erquy et répartition des habitants.
recencement2Les principaux chemins de grandes communications pour Lamballe sont :
1° – La côte de la Mission – le Vau Bourdonnet – l’Islet …,
2° – La côte Notre-Dame – Launay – Saint-Aubin – La Bouillie …

La commune a l’obligation d’entretenir un réseau de chemins très touffus, ce qui entraine la participation pour tous aux « prestations ».

3 commentaires

  1. Merci beaucoup pour tous ces articles sur la mémoire d Erquy,étant un enfant d Erquy né en 46 des grands parents desHopitaux et d ERQUY Chemin de la bréche
    Cordialement

    J'aime

  2. Je suis étonné que dans la répartition de la population par métiers, on ne trouve aucun boulanger. Se sont-ils installés plus tard ? J’aimerai bien l’apprendre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s