Hôtel « Le Commerce »

C’est en 1926 que Anne Ruellan et Francis Le Bail se marient, de leur union naîtra Georges Le Bail en 1928, qui était fils unique du couple, s’est installé comme boulanger au 80 rue Foch (boulangerie toujours existante).En 1930, Francis Le Bail le commerce1
décède, Anne est obligée de vendre la boulangerie. Elle décide alors d’ouvrir un hôtel restaurant à quelques pas, à l’angle des actuelles rue du Port et de la rue de Tu es Roc sur un grand terrain vierge de toute construction.L’hôtel du Commerce ouvrira en 1931. L’hôtel comprenait 13 chambres (10 chambres dans le bâtiment et 3 dans l’annexe située dans la cour). Une salle de restaurant d’une trentaine de couverts ainsi qu’un bar ou les pêcheurs remontant sur Tu es Roc s’arrêtaient prendre un verre et jouer à la «vache» (jeu de cartes).
La cour possédait également 2 terrains de boule bretonne qui attiraient au beau temps ceux qui ne jouaient pas aux cartes. Les joueurs laissaient leurs boules (en bois) dans une malle en osier au bord du terrain pour la partie du lendemain. Ils les reconnaissaient aisément, la plupart étant cloutées, parfois aux initiales du propriétaire telles celles de Joseph Bertin (J B).
commerce2
Anne Le Bail, vers 1950, a augmenté ses capacités de bar restaurant en créant une terrasse puis vers 1960 en la couvrant.Le confort des chambres tenait en un lavabo et un bidet, les W-C étaient «collectifs» situés dans le couloir du 1er étage (les clients du 2ème devaient descendre!). Idem pour la douche située au 1er étage qui, pour être utilisée, nécessitait que les clients aillent chercher la clef à la réception et la rendre après utilisation. Malgré cela une clientèle familiale, à petit budget, appréciait cette ambiance et revenait régulièrement.
Anne avait 74 ans en 1976 quand elle arrête son activité.
Très peu de travaux (si ce n’est d’entretien courant) avaient été réalisés depuis la construction de l’établissement et les gérants qui se sont succédé ont été vite confrontés aux «normes» successives dont l’administration a le sec
ret et dont certaines auraient nécessitées des travaux très coûteux de grande ampleur. D’autres étant pratiquement impossible à réaliser vu la configuration de l’établissement. De fait, en 1983, la partie hôtellerie a été fermée.commerce3
En 1986 Anne Le Bail décède, ses héritiers n’ont alors pas trouvé de repreneur pour l’activité commerciale.
Un grand terrain (dont l’ancien jeu de boule) a été vendu à un particulier pour construire une maison.
Le bâtiment a facommerce4it l’objet d’une promotion immobilière en 1989 (transformation en 5 appartements) au 2 rue du port. Puis d’un «rajout»en 1991 de 4 appartements au 1 rue de Tu es Roc attenant à l’ancien hôtel.
Divers prix du département et de la commune ont récompensé Anne Le Bail pour le fleurissement de son établissement, ce dont elle était très fière.

Contribution de Jean-Michel Dauvilliers et C. Frémont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s