Les noms des rues d’ERQUY à partir de 1906

(d’après les délibérés des conseils municipaux)

En 1906, le Conseil Municipal « considérant que l’agglomération d’ERQUY augmente et que les étrangers qui fréquentent cette localité éprouvent des retards dans leur correspondance par suite du manque d’adresses précises, décide de donner les noms suivants aux diverses rues » :

lesbarsduport1° la route principale traversant le Bourg depuis l’angle de la maison de Gustave Châtelier
jusqu’à celle de Mr Louis Renaut s’appelera à l’avenir : la Grande Rue.
2° le prolongement de cette route jusqu’au détour de la maison Danjois : rue du Goulet .
3° la route conduisant à la grève depuis l’angle des « étables » de Julien Dobet : rue de la Saline.
4° depuis l’angle de l’hotel le Doré jusqu’au rond point, la route prendra le nom de : rue du Marais.
5° la place du rond point conservera son nom.
6° depuis cette place jusqu’au calvaire de la basse-rue la route sera désignée sous le nom de : rue de la Banche.
7° le placître de la basse-rue s’appelera : place du Calvaire
8° la route descendant de là, à la grève, : rue du Calvaire
9° de l’angle de la maison de Mr Besnier jusqu’au détour du chemin d’accès au port : rue de la Chaussée.
10° le chemin longeant toutes les maisons le long du rivage s’appelera : boulevard de la Grève.
11° la place devant l’église : place de l’église.
12° la place devant la mairie : place de la mairie
13° l’espace entre la maison Châtelier et cette place : rue de la mairie.
14° entre l’angle de la maison Raffray, jusqu’à l’angle de la maison Briend Joseph passant devant le magasin « Ollivier » : rue de l’église.
15° de la rue de l’église vers le cimetière : rue du cimetière.
16° depuis l’auberge Renaut jusqu’au sommet de la côte : rue de la mission.
17° de la maison Joseph Briend en descendant à l’hôtel Vétier : rue St Cyr.
18° depuis l’angle des maisons Garnier et Guinard également jusqu’à la chapelle : rue Notre Dame .
19° de la maison Garnier vers le Pussoué : rue des Hôpitaux.
20° depuis l’habitation Lassus dans toute la traversée du village du Pussoué : rue du Pussoué.
21° de l’angle de la maison de Melle Rouget jusqu’au petit Marais : rue de Paris.
22° du petit Marais aux écuries Garnier : rue des soupirs.
23° la place du petit Marais gardera son nom.
24° de la place du Petit Marais à la poste : rue Guérinet.
25° de la Poste au Rond point : rue de la poste.
26° du rond point à la grève : rue du rond point.
27° de la poste à la maison Auffray : rue St Jean .
28° de la rue st Jean au calvaire : rue des Fougères.
29° de la chaussée au môle : rue du port .

Le 6 juillet 1919, sur la demande de Mr le Recteur, le conseil municipal accepte de donner les
noms de Rue Clémenceau à la Grande Rue et rue du Maréchal Foch à la rue de la Banche.
Nouvelles appellations des rues :
Du rond point au Bourg : rue du Maréchal Joffre.
Rue de la ruelle de la poste : rue du Maréchal Pétain.
Rue du cimetière : rue Castelnau
Le rond point : place de la victoire
La rue des soupirs : rue des 3 frères Landier, en principe, sans demande à la famille.

NB : « placitre » : le placitre est la partie de terrain (souvent délimité par un muret) qui entoure l’église.

Contribution de Claude Spindler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s